commentcest

4 octobre 2014

peaux

Publié par commentcest dans publications

Je voudrais que tu viennes avec toutes tes mains

Me montrer comment ça marche les caresses

Car je suis seul dans mon antre de reptile

Et je ne sais que faire de cette peau qui s’effrite

Je devine tes doigts qui tricotent mes pelures

Annonçant quelque chose qui résonne comme des mots

Je tirerai sur le fil pour t’aider un peu

Tu rhabilleras mes rêves abrupts comme la pluie

Grâce à ta langue habile nous ne serons pas mouillés

Car tu fabriques un toit pour me laisser aller

Vers quelque chose comme la chair que ta glotte fait naître

J’attends que tu attendes de me voir reparaître

Avec ma nouvelle peau qui te ressemble tant

Et quand tes mains pleuvront sur mon corps mué

Il sera bien temps de te laisser parler.

Laisser un commentaire

Hypokhagne 1 |
Dans mon coin |
Poesiemavie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pressplume
| The rhythm of words
| Bibliothèque de montfort le...